SORTIE PHOTO - Noyers sur Jabron 04-2018

Sortie du 2018- 04-14 à NOYERS-SUR-JABRON

21 d'entre nous ont fait le déplacement à NOYERS-SUR-JABRON proposé par Jeanne et Alain J (Momo et Denis, Jeanne et Alain, Sylvie et Dominique, Marie-Noëlle et Guy, Simone et Jean-Hugues, Nicole et Robert, Marie, Brigitte, Sylvie B, Sylvie L, Alain M, Michel L, Daniel, Jo et moi). Bravo à ces courageux qui n'ont pas été effrayé par des prévisions météo exagérément alarmistes, on commence à en avoir l'habitude.

C'est un petit village au Sud de Sisteron et en fait c'est le vieux village abandonné qui attirait nos objectifs. Et sans supplément de prix, Jeanne nous a organisé la visite d'une vieille crypte souterraine et méconnue, de l'autre côté de la Durance. Le thème de la journée était indéniablement les vieilles pierres. À Arc-Images, cela devient une manie, avec le haut Montsalier également abandonné, le village d'Hauterives accessible seulement en barque dans les gorges du Tarn, le hameau de L’Hôpital proche de Pont-de-Montvert, les burons de l'Aubrac...

Le RV était à Noyers et conformément à mes prévisions, difficile de ne pas s'y retrouver. Après un café sur le pouce, nous gagnons rapidement VIEUX-NOYERS-SUR-JABRON par un chemin carrossable. Chemin faisant, impossible de ne pas s'arrêter devant un troupeau de vaches qui n'avaient jamais vu autant de photographes, et avec lesquelles Jo a jugé bon de lier connaissance de plus près. Puis voici le village qui domine la vallée du Jabron (affluent de la Durance) et offre un beau point de vue sur la montagne de Lure encore enneigée (photos). Petite pensée pour Jean Giono.

Première vision, l'imposante église Notre-Dame-de-Bethléem du XIIIe. Très bien restaurée, c'est le seul bâtiment du hameau encore debout. Le groupe s'égaie dans le hameau et ses maisons en ruine qui offrent un contraste saisissant avec l'église. Plusieurs ont été séduit par le vieux cimetière dont les stèles gravées nous informent indirectement de la date d'abandon du hameau. La plus récente indique 1930, mais le village a été progressivement abandonné depuis les années 1880, les habitants ayant préféré vivre dans la vallée. On peut voir les restes des murs du château médiéval, du XIIIe également. Certaines maisons en ruine ont encore leurs encadrements de portes et fenêtres en pierre de taille, petits trésors architecturaux. Et dans le même esprit, une cuve circulaire dans une cave, une pierre taillée permettant l'écoulement du trop plein de l'eau de pluie... À l'intérieur d'une maison nous sommes surpris par un magnifique et immense graphe très coloré (photo).

En quittant le village par le Nord, nous dirigeons nos pas vers un groupe de maisons dont l'une est encore habitée et sa fontaine-lavoir. Puis nous marchons une petite demi-heure jusqu'à la chapelle St-Claude qui date de 1661 protégée par un superbe toit de lauzes.

Le pique-nique est l'occasion de profiter du très beau temps et de la température agréable. Évidemment nous sommes en plein air car l'église est fermée et car aucune maison n'a encore de toit. La grande place devant l'église nous accueille et observe de gais échanges de nourritures, de boissons, de plaisanteries...

En début d'après-midi, sur suggestion de Jeanne nous nous dirigeons vers la crypte souterraine de Vilhosc proche de Sisteron. Construite au XIe, elle est dédiée à Saint-Gervais. C'est un très beau vestige de l'art roman, classé monument historique, assez méconnu (photos). Une triple abside est soutenue par d'épais piliers qui ont été restaurés de manière plus ou moins heureuse. Le propriétaire des lieux qui bien voulu nous accueillir nous montre qu'un des piliers conserve en son sein une pierre sphérique mobile. Surprenant.

20 ont pu participer à la projection de photos organisée le 2 mai, beau score. En voici une sélection. À noter quelques belles réalisations en noir et blanc bien adaptées aux vieilles pierres et à un ciel gris.

 

Gérard DEGOUTTE

 

 

 

 

 

Haut de page